Les entreprises ont investi le digital learning pour rester actives en période de onfinement

Digital Learning : La stratégie gagnante des entreprises face au Covid-19

Depuis la détection du premier cas de COVID-19 à Wuhan, le 8 décembre 2019, l’organisation mondiale des rapports sociaux et professionnels s’est radicalement transformée. De la distanciation sociale au confinement total, imposé à près de 40% de la population mondiale dès le 23 mars 2020, les mesures de protection gouvernementales ont amené les entreprises à réagir très rapidement. 

L’investissement du numérique par les entreprises s’est ainsi avéré être la solution la plus adéquate pour permettre à l’activité économique de persister. L’autre effet bénéfique majeur du télétravail, aura été de garder actifs des millions de salariés, réduisant l’impact négatif de la crise sur leur santé mentale.

L’environnement de l’apprentissage et de la formation n’a pas fait exception à la règle. C’est pourquoi les organismes de formation ont également dû transformer leurs offres de services vers de la formation mixte ou 100% digitale, en accord avec les mesures d’accompagnement gouvernementales.

Dans le rapport « What is the future of L&D post-Covid ? », l’entreprise Growth Engineering examine l’impact de l’épidémie de COVID-19 sur le monde du travail. L’intérêt de ce rapport est de proposer une lecture claire des grands problèmes contemporains de l’entreprise, et d’y apporter des solutions pratiques en termes de formations digitales.

Le rapport met particulièrement bien en évidence le passage de la désorganisation à l’innovation, par l’accélération de la transformation numérique de la formation en entreprise. Cette innovation sera alors multimodale : organisationnelle, stratégique, et communicationnelle.

Table des matières

QUEL IMPACT LA CRISE SANITAIRE A-T-ELLE EU SUR LA NUMERISATION DES ENTREPRISES ?

Se basant sur les résultats d’enquêtes menées par le groupe Fosway en 2018 et 2020, le rapport de Growth Engineering met en avant l’impact de la crise de COVID-19 sur l’engagement de la transformation numérique des entreprises.

Ainsi, à la question « Ou en êtes-vous de votre parcours de transformation numérique de l’apprentissage ? » seulement 4% des entreprises répondaient l’avoir terminé en 2018 et 69% être en train de le développer, tandis que deux ans plus tard, nous constatons une hausse significative de 11% pour la première catégorie et de 7% pour la seconde. Autre chiffre important : lorsqu’en 2018 une portion des entreprises interrogées répondait ne pas pouvoir effectuer cette transformation, cette catégorie disparaît du sondage reproduit en condition de crise.

Le pourcentage d'entreprises développant leur transformation numérique a considérablement augmenté depuis l'épidémie de Covid-19

Bien que le rapport mentionne les contenus et supports de formation à distance les plus efficaces, ou les plus demandés par les intervenants et les bénéficiaires, l’engouement des salariés pour le télétravail lorsqu’il s’effectue dans les bonnes conditions, ainsi que les bénéfices économiques que peut en espérer l’entreprise, nous relèverons avant tout l’importance de trois domaines dans lesquels la formation à distance devient primordiale :

  • La mise en place de stratégies visant l’amélioration du bien-être au travail
  • La redéfinition de ce qu’est une entreprise pour que chacune développe sa propre culture d’entreprise
  • L’amélioration de l’engagement des A-Players, dans une vision à long terme

LA FORMATION EN ENTREPRISE PEUT-ELLE AMELIORER LE BIEN-ETRE AU TRAVAIL ?

PEUT-ON AMELIORER LE BIEN-ETRE AU TRAVAIL EN SITUATION DE CRISE SANITAIRE ?

Le bien-être au travail devient un objectif stratégique des entreprises ayant commencé leur transformation numérique.

Le bien-être au travail se détermine par l’appréciation subjective qu’a un salarié quant à sa qualité de vie au travail. Celle-ci peut être évaluée par différents indicateurs tels que le niveau de rémunération, la distance du lieu de travail, la cadre physique d’exercice, l’ambiance de travail, les tâches à effectuer. Nous comprendrons ainsi l’impact qu’a pu avoir le confinement de près de trois milliards d’individus sur leur santé mentale : réduction ou suppression des équipements professionnels, impossibilité de retourner travailler dans les locaux de l’entreprise, rupture ou changement des liens professionnels avec les collègues. 

Le télétravail a, donc été appliqué dans la contrainte de l’état d’urgence sanitaire. Cette rupture du cadre traditionnel d’exercice professionnel a été une véritable bombe anxiogène pour un grand nombre de salariés. La santé mentale des individus a alors été propulsée sous les projecteurs.

L’effet « positif » a ainsi été de pouvoir mettre sous les yeux de chacun ces problèmes de santé mentale, de bien-être ou de qualité de vie au travail, souvent ignorés, ou négligés. S’emparant de cette problématique, l’entreprise va alors pouvoir la transformer en objectif stratégique.

C’est que celui-ci amène de nombreux avantages productifs en plus de ses bénéfices humains :

  • Augmentation de la productivité
  • Course à l’innovation
  • Amélioration du capital de la marque
  • Baisse de la fatigue au travail
illustration des avantages productifs du bien-être au travail

COMMENT LA FORMATION A DISTANCE AMELIORE-T-ELLE LA QUALITE DE VIE AU TRAVAIL ?

Le Digital Learning peut intervenir dans une fonction éducative, puisque la notion de bien-être au travail est étroitement liée à la capacité des personnes à collaborer. Autrement dit, il s’agira de créer, d’améliorer ou de transformer, une culture d’entreprise, pour cimenter l’adhésion et l’engagement des salarié à sa politique générale. 

Dans cette tâche, la formation à distance intervient dans sa fonction unificatrice. Ses outils doivent permettre de connecter les membres de l’entreprise. Ses contenus, de les faire se retrouver dans les valeurs de l’entreprise. Nous reviendrons à la notion de culture d’entreprise par la suite.

Former les cadres et leaders à la compréhension de la santé mentale des salariés et des problématiques de la qualité de vie au travail s’avère primordial. La formation en entreprise fournira également le matériel éducatif aux employés, afin qu’ils disposent des clés de leur bien-être. Pour cela, équiper la plateforme d’apprentissage d’outils permettant au personnel de s’exprimer, et aux cadres d’entreprise de recueillir ces informations, s’avèrera particulièrement efficace.

LA FORMATION A DISTANCE PEUT-ELLE SEMER LES GERMES D’UNE CULTURE HORS-SOL ?

QU’EST-CE QUE LA CULTURE D’ENTREPRISE ?

La culture d’entreprise est ce que l’on pourrait appeler « l’esprit de l’entreprise », constitué de l’ensemble des valeurs et attitudes qu’elle promeut, et que ses travailleurs partagent. Cette culture s’étend à ses méthodes et ses outils. A cela nous pourrions encore ajouter l’organisation du travail et le lieu de son exercice. Comment créer et partager cette culture d’entreprise à partir du moment où les interactions sociales ordonnées en un lieu censé l’encadrer sont supprimées par le travail à distance ?

L'un des grands enjeux des entreprises en période de crise sanitaire est de parvenir à créer ou récréer une culture d'entreprise, à distance.

QU’EST-CE QUE LA FORMATION EN ENTREPRISE PEUT BIEN CULTIVER ?

La formation en entreprise doit opérer la transition d’une culture d’entreprise ancrée dans le lieu de travail, vers l’objectif commercial de l’entreprise. Dans les faits, il s’agit d’un retour à la racine même du mot « entreprise », en marge de sa définition légale : la forme substantive passive du verbe entreprendre. Le dessein d’entreprendre une action, est amorcé par une volonté en vue d’une fin. 

Former le personnel et les cadres à l’esprit de l’entreprise sera donc le moyen de détacher celle-ci de ses murs pour opérer un retour sur ce qu’elle est vraiment : son essence. Voilà le chantier de la formation d’entreprise : la redéfinition de la culture d’entreprise en accord avec la volonté qui a entrepris l’action d’entreprendre.

Pour cela, la mise à disposition des outils de partage en ligne (applications, vidéos, réseaux sociaux, etc.) pour que l’interaction sociale créé et soutienne cette culture sera un précieux atout.

COMMENT AVOIR UNE VISION SUR LE LONG TERME LORSQUE L’AVENIR SEMBLE INCERTAIN ?

INNOVER ET FORMER PENDANT LA CRISE SANITAIRE

Les périodes à risques n’incitent pas à la mobilité professionnelle. Les travailleurs se concentrent davantage sur une vision à court terme. Toutefois, qu’il s’agisse des “A-players” ou des “milléniaux”, l’innovation et l’intérêt restent un moteur essentiel à leur mode de fonctionnement. Il va donc falloir les encadrer dans ce sens. L’entreprise peut ainsi jouer la carte du long terme en investissant dans son personnel actuel. Cela aura le triple avantage d’améliorer l’engagement des employés envers l’entreprise après la crise, d’améliorer leur bien-être au travail au moment où la crise peut détériorer leur santé mentale, et perfectionner les compétences de l’ensemble des salariés.

INVESTIR DANS LA FORMATION POUR AUGMENTER L’ENGAGEMENT DES SALARIES

La formation en entreprise va se positionner sur deux missions. D’abord, elle favorisera la mise en place de formations profitables au personnel actuel pour augmenter son engagement envers l’entreprise. Ensuite, ses outils de mesures lui permettront de repérer les employés investis dans la culture d’entreprise malgré la crise pour les faire évoluer dans l’entreprise et ainsi propager cette culture.

La crise sanitaire et, plus généralement, le travail à distance, ont montré à quel point l'innovation en formation devenait essentielle aux différentes stratégies IT, notamment pour améliorer l'engagement des salariés grâce à la formation à distance.

CONCLUSION

L’épidémie de COVID-19 a fortement impacté le monde du travail. Les entreprises, pour y faire face, ont investi massivement les technologies et outils permettant le travail à distance, s’engageant ainsi plus en avant sur la voie de la transformation numérique. La formation en entreprise s’est alors montrée particulièrement efficace et flexible pour répondre aux problématiques qui persistaient en situation de crise.

La dilatation de l’espace entre individus, l’isolation, la réorganisation du travail, le changement de rythme, ainsi que bien d’autres perturbations inhérentes au confinement et à la distanciation sociale, ont nécessité que les salariés trouvent de nouvelles façons de rester en contact, et de s’impliquer dans la vie économique et sociale de l’entreprise. La formation à distance a répondu présent sur tous les fronts en apportant des solutions d’apprentissage agiles.

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email