shutterstock_246579895_850

L’accélération de l’évolution de l’apprentissage numérique

L’apprentissage numérique devient une priorité stratégique pour chaque entreprise. Avant le COVID-19, il y avait de grandes disparités sur la place de l’éducation en ligne. Avec le COVID, nul doute que l’éducation en ligne sera reconnue comme étant au cœur de la planification stratégique d’une entreprise.

En effet, les entreprises capables de bien utiliser les technologies, susceptibles de repenser leur modèle d’affaires pour l’avenir en accélérant la transformation numérique auront une longueur d’avance sur leurs concurrents.

Ainsi, l’obstacle mental lié au passage à l’apprentissage numérique va se dissiper dans les mois à venir et l’usage des plates-formes de digital learning, qui ont toujours semblé intéressantes, sans toutefois s’imposer largement, va se généraliser avec la levée de ces obstacles.

Les plateformes LMS de digital learning

Les entreprises vont tenter de combler le fossé entre le présentiel et le virtuel avec des plates-formes LMS, acronyme de Learning Management System, ou de digital Learning.

Celles-ci combinent en effet la vidéo, les animations ludiques, le « social learning », les ressources bibliographiques, etc. pour bénéficier à la fois des avantages du networking en face à face, du contenu et de la technologie des outils virtuels.

Aux formations e-learning autonomes basées sur la vidéo, à l’efficience discutable, vont se substituer des plateformes de digital Learning centrées sur l’apprenant, grâce à une pédagogie « inversée », par l’action, un apprentissage immersif, personnalisé, ludique et collaboratif générateur de surprise et d’émotion chez l’apprenant.  

Le tutorat numérique

L’apprentissage sera, à n’en pas douter, digitalisé, et une nouvelle génération de formateurs va émerger, celle des tuteurs numériques, véritables piliers de l’intelligence collective. L’analyse des données d’apprentissage deviendra primordiale pour valoriser l’acquisition de connaissance et le développement de compétences dans mes parcours professionnels.

Nous sortirons du COVID-19 avec une compréhension beaucoup plus largement partagée que les outils numériques sont des compléments et non des substituts de la proximité et de l’immédiateté de l’apprentissage en face à face. Les cours en présentiel seront d’autant plus focalisés et le temps précieux en classe sera utilisé de manière plus productive pour la discussion, le débat et la pratique guidée. L’éducation et la technologie seront alors pleinement en mesure d’unir leurs forces.

Les changements culturels et organisationnels

Comme tous les changements technologiques et efforts de transformation, les plus grands défis impliquent généralement un changement culturel et d’organisation, pour les personnes, dans les entreprises et les organismes de formation.

Les entreprises qui disposaient de ressources internes de conception pédagogique ont été bien mieux armées pour gérer efficacement la transition vers l’apprentissage à distance, nécessité par COVID-19.

En conclusion, en marge du recours à des plateformes de digital learning externalisées, nous pensons que les entreprises vont investir massivement dans des ressources de conception d’apprentissage internes.

Elles vont donc recruter des ingénieurs concepteurs pédagogiques et réorganiser l’apprentissage en unités intégrées.

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email